Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

mardi 29 décembre 2015

Je t'ai rêvé de Francesca Zappia - Un sublime roman sur la folie ♥

Bonjour,

Je vous préviens de suite, nous avons une alerte coup de cœur !!
Ca faisait un moment que je voyais des articles fleurir sur Je t'ai rêvé de Francesca Zappia et que ce roman m'intriguait. La couverture est juste magnifique a aussi contribué à mon craquage pour ce livre lors de ma virée dans ma librairie orléanaise préférée. 

- Si rien n'est réel, alors quelle importance ? C'est ici que tu vis. Ca ne suffit pas à rendre tout ça suffisamment réel ? 
Je remercie Jolene qui a bien voulu jouer au "chat de blogueuse" !
Titre : Je t'ai rêvé (Made you up)
Auteur : Francesca Zappia
Date de publication : 12 novembre 2015 (19 mai 2015 en VO)
Editions : Robert Laffont (R)
Pages : 442
Résumé :
- On joue au jeu des vingt questions ? 
- OK, mais c'est moi qui les pose cette fois.
- Ca marche.
- Si jeu devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
- Il esquisse un sourire et répond : 
- Ne m'insulte pas. 
- Est-ce que tu es vivant ? 
 - Oui.
- Tu habites ici ?
- Oui.
- Je te connais ? 
- Oui.
- Est-ce que je t'ai rêvé ? 

Du Young Adult classique qui sort des sentiers battus
J'adore la littérature Young Adult. Je l'assume parfaitement même j'ai généralement 10 ans de plus que les personnages principaux. C'est marrant parce qu'il y a 10 ans, je lisais des romans plus "adultes" comme les Werber, Levy, Musso... des "classiques" comme Barjavel ou Wells et de la chick-lit comme Kinsella. Maintenant, je suis beaucoup plus axée jeunesse avec le Young Adult et le New Adult.
Même si on retrouve généralement les même schémas avec un fille un peu outsider qui va tomber amoureuse d'un garçon parfait en apparence mais qui a des blessures secrètes (je me moque volontairement^^), je trouve qu'à chaque fois, l'auteur arrive à apporter une touche qui en fait quelque chose d'unique. Evidemment, certains sont plus légers que d'autres mais, en même temps, la lecture est aussi là pour nous permettre de rêver et de nous évader donc la légèreté a aussi du bon !

Dans Je t'ai rêvé, on commence l'histoire avec une petite fille au cheveux rouges qui décide d'aller libérer les homards du supermarché aidée d'un petit garçon aux yeux bleus qu'elle vient de rencontrer. 
J'ai aperçu le reflet de Yeux-Bleus avant qu'il ouvre la bouche. De gros yeux bleus. Comme des myrtilles. Non, trop sombre. Comme la mer. Trop vert. Bleus, comme tous mes crayons de couleur bleus mélangés. 
Quelques années plus tard, elle apprend qu'elle n'a pas réellement libéré les homards mais simplement plongé son bras dans l'eau. Tout ça, ce n'était qu'une hallucination due à sa maladie. Alex est schizophrène et paranoïaque. Elle voit des choses qui n'existent pas et vis dans la peur que les nazis, les communistes ou sa mère empoisonnent son repas.
Elle grandit en sachant que beaucoup de choses qu'elle voit sont le fruit de son imagination comme la fuite des homards et le petit garçon aux yeux bleus. 

10 ans plus tard, Alex rentre en terminale dans un nouveau lycée et y fait la rencontre de Tucker, qui travaille avec elle dans un dîner et de Miles, un garçon aux grands yeux bleus. Alex a passé près de 10 ans à se dire que ce petit garçon n'était que le fruit de son imagination... Est-ce bien la même même personne ??

Alex va essayer de survivre au lycée tout en cachant sa maladie aux autres. Elle essaye de faire la différence entre le vrai et le faux en prenant des photos (sur lesquelles les hallucinations disparaissent), en faisant appel à la raison (il n'y a pas vraiment de serpent au plafond du couloir)... Elle va aussi commencer à faire peu à peu confiance à l'un de ses nouveaux amis, chose toute nouvelle pour elle.
Je ne pouvais pas me payer le luxe de prendre la réalité pour acquise. Je ne peux pas dire que je détestais tous ceux qui le faisaient, puisque c'était le cas de tout le monde. Je ne détestais personne. C'est juste que je vivais dans mon monde. 
Mais ça ne m'a jamais empêché de souhaiter vivre dans celui des autres.  


Une héroïne en qui on ne peut avoir confiance
Ce qui m'a le plus perturbé c'est que comme Alex est la narratrice de l'histoire, on ne sait jamais si ce qu'elle raconte est réel ou pas. Il y a des moments où c'est assez évidement, comme quand ses chaussons en forme de chats se mettent à ronronner, d'autres moments où l'on a des doutes, où l'on se dit que ce n'est pas logique et enfin, parfois, on tombe complètement dans le panneau, la tête la première, comme Alex. 
On est tellement habitués à faire confiance à notre narrateur qu'on se perd dans les pensées d'Alex. Lorsqu'elle commence à faire des recherches sur le principal du lycée qui est obsédé par le panneau des scores, elle fait des découvertes qui devraient nous choquer mais dans la tête d'Alex, tout est normal alors on continue de la croire...
Avant que je sois diagnostiquée, il m'arrivait, lorsque j'étais étendue dans mon lit, d'écouter mes artefacts discuter ou me parler jusqu'à ce que je m'endorme. 
Ils ne le faisaient plus. Enfin, pas quand les médocs marchaient.  


Bilan
J'ai été complètement happée par cette histoire ! Les personnages sont tous très attachants, Alex bien évidemment qui est forte malgré tout, Miles qui est le personnage le plus surprenant de l'histoire, Tucker qui joue à merveille son rôle de meilleur ami intello et puis tout le club de soutien sportif récréatif d'East Shoal qui vénère Miles.
L'évolution d'Alex est vraiment intéressante. Elle passe d'une solitaire introvertie à une véritable amie qui lutte pour être (ou du moins paraître normale). Et toute l'intrigue sur le proviseur McCoy et son fameux tableau des score est prenante. A la fin, j'étais incapable de lâcher mon livre tellement j'étais dans l'angoisse !!


Je t'ai rêvé est un livre que je reliai assurément, tant pour l'histoire que je voudrais revoir avec le recul, en sachant ce qui est réel et ce qui n'e l'est pas, que pour les personnages qui m'ont vraiment touchés.
C'est un très beau livre, qui est à la fois poignant et drôle, bouleversant mais optimiste. 
Je ne peux que vous le conseiller !


Je vous embrasse, vous souhaite encore une très belle semaine et de belles lectures en perspective !
♥ ♥ ♥ ♥ ♥




2 commentaires:

  1. Effectivement on a pas ressenti le roman de la même manière, notamment en ce qui concerne l'attachement aux personnages !
    ça reste quand même agréable à lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi j'ai beaucoup aimé Alex et j'ai vraiment plongé dans son monde. Miles est tellement bizarre qu'il m'a vraiment intrigué aussi !

      Supprimer